+33 1 84 79 38 30   |   contact@idecsi.com

  • Presse

Press review

Les emails sont le maillon faible de la sécurité numérique.
Daniel Rezlan, Président

Le Figaro - Interview réalisée par Elsa Bembaron - 2015

Les emails, maillon faible de la sécurité numérique

IDECSI, une start-up française, développe une solution dédiée à la sécurisation du courrier électronique, pour répondre au piratage croissant des boîtes de messagerie.

Êtes-vous vraiment la seule personne à avoir accès à vos emails professionnels? Parce que la réponse est souvent «non», à l'insu même de l'intéressé, Daniel Rezlan a eu l'idée de développer un nouveau service dédié à la sécurisation des emails. Sa société IDECSI, a vu le jour en 2011 et s'adresse d'abord aux professionnels. «Du petit cabinet d'avocats à l'entreprise du CAC 40, tous sont concernés par cette problématique», mentionne Daniel Rezlan, qui compte déjà quelques clients prestigieux à son actif, comme Sodexo, Aéroports de Paris, la SNCF, ou encore, les Galeries Lafayette.

IDECSI commence par faire un diagnostic des boîtes de messagerie, généralement celles des hauts dirigeants qui doivent être sécurisées. Les conclusions sont généralement édifiantes. Le nombre de personnes y ayant accès est souvent bien trop important, depuis l'assistante au prestataire informatique, en passant par l'ex-stagiaire du service informatique. «Nous avons vu tous les cas de figure, y compris celui d'un ancien administrateur qui avait conservé les codes et se connectait régulièrement à la boîte mail de son ancien patron, relate Daniel Rezlan. Nous avons fait du diagnostic de la boîte mail un outil d'audit.».

Un outil de surveillance

Une fois ces incohérences identifiées, IDECSI met en place un outil de surveillance qui permet de détecter les mouvements enregistrés sur la messagerie. «Si une personne met en place une règle qui copie automatiquement sur une autre adresse mails tous les messages concernant un sujet, nous le signalons immédiatement», explique Daniel Rezlan, qui s'appuie là encore sur un cas réel. Ce système d'alarme permet d'éviter les actes indélicats sur la messagerie, sans pour autant mettre en place des protocoles compliqués, impliquant de nombreux mots de passe à rallonge. «Plus les processus de sécurité sont compliqués, plus les personnes qui doivent les utiliser les détournent», constate Daneil Rezlan. Pour lui, la force d'IDECSI est de sécuriser les boîtes de messagerie sans pour autant compliquer la vie des utilisateurs.

Il commercialise sa solution sous forme d'un abonnement mensuel, environ 90 euros par mois pour les vingt premiers comptes, le tarif est ensuite dégressif. Il réfléchit déjà à une déclinaison de sa solution pour le grand public.

View source


Plus d'articles...

Actualités internationales